Après avoir conquis le cœur et le ventre des Montréalais, L’Gros Luxe débarque à Québec. Dès octobre, le 859, avenue Myrand prendra des airs d’époque tout en offrant des assiettes gourmandes et des cocktails éclatés dignes du 21e siècle.

Grilled cheese à la poutine, Mac’n Cheese, possibilité de pimper son burger: le restaurant a beau offrir un menu à 60 % végétarien, les amateurs de protéines et de comfort food ne sont pas en reste au Gros Luxe, qui connaît un énorme succès dans la région métropolitaine.

L’année dernière, Alex Bastide et ses acolytes y ont ouvert les quatre premiers restos de la chaîne, au design résolument antique. Tant sur le Plateau Mont-Royal, dans le Mile-End, dans le Sud-Ouest qu’à Longueuil, la recette L’Gros Luxe fait fureur.

«C’est une ambiance de resto de quartier, on veut vraiment que les gens se sentent les bienvenus, explique Alex Bastide, rencontré dans les locaux du futur restaurant, à Sainte-Foy. On arrive­­ à Québec très humblement, pas comme des petits coqs de Montréal. On veut s’intégrer dans la communauté», insiste-t-il.

Québec, du bonbon

L’entrepreneur de 39 ans veut faire vivre une expérience aux gens de Québec dès l’automne. Au-delà du menu et de la carte de cocktails méticuleusement élaborés, le service à la clientèle et le décor est primordial, explique-t-il.

«À Québec, on veut impressionner le plus possible et mettre le paquet côté design! C’est du bonbon pour moi, parce que c’est la plus vieille ville en Amérique du Nord», affirme celui qui fait la tournée des antiquaires pour créer les décors, tous uniques, de ses restaurants. Comme notre concept est basé sur les années 1850, c’est inspirant.»

Dans les assiettes, on veut que chaque client se sente comme à la maison. «C’est de la bouffe réconfortante, du fait maison le plus possible. C’est ce qu’on veut les gens ressentent, c’est ultra important pour nous.»

Et «la cerise sur le sundae», ajoute le restaurateur, «tout est en bas de 10 $. C’est le gros luxe, abordable», se félicite celui qui compte bien séduire la clientèle étudiante du secteur.

D’autres restos à Québec

Le restaurant de l’avenue Myrand n’est qu’un premier pas pour L’Gros Luxe à Québec: Alex Bastide a l’intention d’en ouvrir deux autres d’ici trois ans dans la région, citant les secteurs potentiels de Limoilou, Saint-Roch et Lévis. Au total, L’Gros Luxe, comptera 20 restos en province d’ici cinq ans, selon ses plans.

Son rêve? «C’est avoir un kiosque au Festival d’été de Québec et serrer les mains», lance l’homme d’affaires, dont la passion est palpable.

[mpc_vc_share_list title= »Partager » facebook= »1″ twitter= »1″ google_plus= »1″ pinterest= »1″]